La fréquentation d’un site libertin n’a cessé d’attirer beaucoup d’utilisateurs de nos jours. Ce qui témoigne que l’échangisme semble devenir une pratique pour tous les couples. Ainsi, des questions se posent : est ce que tout le monde peut pratiquer une relation de ce type ? Y a-t-il des risques pour cet acte, comment profiter de l’expérience plutôt ? ci-dessous quelques explicatios venant d'un des journaiste de la radio cap d'agde

A consiste l’échangisme ?

L’échangisme est à l'origine de nombreux fantasmes qui consiste à une pratique de relations sexuelles entre 2 adultes qui se séparent ou s'échangent avec d’autres personnes dans le but de partager de nouvelles expériences. Pour le pratiquer, bien sûr, il faut le consentement des couples, il faut être complice. Il faut s’assurer que la confiance est belle et bien intacte concernant les sentiments de l’un sur l’autre.

Un club échangiste est souvent réservé aux couples mais n’empêche que comme les soirées mixtes où les hommes seuls sont aussi bien acceptés. Il peut également être une organisation de soirées privées dans un appartement, pour une rencontre avec un homme, une femme ou un couple qui se sont connus sur l’internet. Vous savez tout autant que moi le phénomène de lovecyber qui se termine toujours par se concrétiser.

Les partisans sont issus de toutes les catégories sociales, et sont souvent de la quarantaine en moyenne. Toutefois, cela n’exclu pas l’âge de 20 à 70 ans.

De l’ambiance mais aussi des déceptions

Il peut permettre avant tout un moyen pour nous sortir des routines habituelles. L'échangisme peut satisfaire nos fantasmes, être une source de plaisir et de loisir. Ainsi, il nous permet de nourrir notre sexualité personnelle ou celle de notre couple. Mais au-delà de ces cadres, l’échangisme peut être également origine de nouvelles relations amicales.

Cependant, les conséquences ne sont pas forcément les mêmes d’une soirée à l’autre, elles peuvent être dangereuses. Pour certains, il peut devenir une dépendance. Ce qui peut engendrer une perte de l’autre. De plus ce n’est pas forcément une thérapie pour une sexualité qui ne fonctionne plus.

C’est une pratique particulière qui pas à tous. Ne pas le pratiquer ne signifie en aucun cas être coincé ou passer à côté du plaisir.